AccueilQui sommes-nous?Nos établissements et servicesOffres d'emploisEspace adhérents

Nos établissements et services


AEMO - AED -AER

CESS
CESS CESS

Le Service D’A.E.M.O.- A.E.D.

29-31 rue Duguay-Trouin

C.S. 2914 

41029 Blois Cedex

 

La direction :

  • e-mail : cess@acesm.fr

  • Tel : 02-54-51-48-15

  • Fax : 02-54-51-48-16

Le sud du Département :

Le nord du Département :

 

Il comprend un directeur, un chef de Service, un psychiatre, deux psychologues à temps partiel et des postes éducatifs: 14,25 postes en ETP.

Le service bénéficie d’une compétence conjointe ; du Conseil Général au titre de la Protection de l’Enfance et de la justice au titre de la Protection Judiciaire de la Jeunesse.

Le service a été habilité le 29 avril 1999 pour exercer 260 mesures. Une nouvelle habilitation a été mise en oeuvre en 2009, pour 430 mesures d’Action Educative en Milieu Ouvert et Aide Educative à Domicile, il nous est demandé d’exercer des mesures administratives et judiciaires. Un nouveau projet de service répond à cette commande récente du Conseil Général de Loir et Cher.

Les missions des éducateurs du service.

  •  A l’instar des fondateurs de l’A.E.M.O, nous nous efforçons au travers de la décision judiciaire, prise par un juge ou de la mesure d’A.E.D. prise par les responsables de l’ASE, qu’un enfant, puisse s’inscrire dans l’ordre généalogique qui distingue les places légales et subjectives de chacun. Les parents pourront ainsi mieux mettre en œuvre l’exercice de l’autorité parentale auprès de leurs enfants mineurs, sujets séparés, distincts, en évolution.

  •  La situation de danger vécue par les enfants d’une famille engage par décision judiciaire, une rencontre que nous voulons humaine et professionnelle entre un éducateur et une famille. L’histoire commune ainsi engagée devra permettre d’avoir accès à ce qui est en question de la vie familiale jusque dans l’intimité affective dont la mise en mouvement dépasse chacun, et la plus part du temps répète une histoire transmise à travers les générations.

  •  A partir de cette rencontre, de l’ouverture, de la confiance et de l’assentiment rencontré chez l’éducateur, les fonctions éducatives du père et de la mère vont se remettre en mouvement un peu différemment que dans la répétition de l’histoire familiale.

  •  L’équipe pluridisciplinaire doit être le cadre de référence dans lequel peut et doit s’élaborer la fonction éducative. Elle ouvre un espace d’expression ou l’éducateur rencontrera régulièrement des tiers en position d’écoute. C’est un espace ou chacun peut évoquer, exprimer, traduire ses émotions pour pouvoir accéder ensuite à une expression plus élaborée pouvant être retransmise à la famille, les partenaires et le magistrat. Elle est une assemblée où peuvent s’exprimer les positions contradictoires pour appréhender le vécu de l’enfant sans que des convictions individuelles aveuglent et censurent l’analyse de la réalité. Pour la famille, l’équipe agissant dans le cadre de la mission confiée par l’association employeur, est garante de la permanence de l’exercice de la mission, tout en préservant la famille des risques de collusion, ou de ceux liés à l’immédiateté, l’implicite, et l’isolement.

  •  L’éducateur et le service doivent être à leur juste place dans l’acte politique et social ou les engage et les mets en œuvre l’association et ou les reconnaît la puissance publique.